Méta Femmes br@nchées 10

2012-03-08 19:00 - 22:00
Image © Johnston Newfield, 2011

L'Art et ses Genres: Perspectives Trans, Queer et féministes

Lancement .DPI 23 + présentation d’artiste + performances
Le jeudi 8 mars 2012, 19h

4001, rue Berri (coin Duluth) espace 201
Entrée: 5$ ou *GRATUIT* pour les membres.

Studio XX est fier de présenter, dans le cadre du Méta Femmes Br@nchées 10, une soirée spéciale sous le thème L'Art et ses Genres: Perspectives Trans, Queer et féministes. Le numéro 23 de la revue électronique .dpi sera lancé sous le même thème et présenté par la rédactrice en chef invitée Johnny Nawcaraj. Dans le cadre de la Journée Internationale de la Femme, l'artiste 'Méta' de cette soirée, Coral Short, nous présentera une sélection de ses vidéos et nous parlera de son récent travail, et ce, en direct (par Skype) de son atelier-studio à New York; la soirée suivra par une performance slam de l'artiste Lucas Crawford et le public sera ensuite invité à voir les oeuvres en installation de Jamie Q, Eloisa Aquino ainsi que de Nancy-Anne McPhee. Une soirée des plus éclectique vous attend !

 

CORAL SHORT
Présentation d'artiste + sélection de vidéos

Narcissus 2:27 Coral Short
Un jeune homme trans s'aperçoit et, intrigué par son image, commence à flirter avec lui-même jusqu'à tenter de s'embrasser. Le jeune homme fait connaissance avec sa nouvelle identité. L'auto-réflexion devient le lieu de l'acceptation de soi.

HUMANimals 4:06 Coral Short
Short visite un congrès d'anthropomorphiste et filme des créatures fabuleuses. Short est fascinée par les politiques identitaires et les histoires entourant cette communauté, similaire en cela de celles de la communauté trans. Ce court documentaire expérimental laisse entrevoir au spectateur un éclat de cette communauté secrète.

Lesbian Hand Gestures 2:53 Coral Short + Mascha Nehls
Short, Castle et Nehls forgent délicatement des mains flottantes dans l'espace à l'aide de leur ordinateur portable, créant des effets délicieusement surprenants de leurs mains mouvantes. Ces gestuelles classiques, familières à toutes les personnes y ayant déjà pris plaisir, y prennent un air fantaisiste grâce aux nouvelles technologies.

 

LUCAS CRAWFORD
Performance "spoken word"

Lucas Crawford a récemment déménagé à Montréal pour commencer un stage postdoctoral en Etudes de genre et d’architecture à McGill. Son premier court-métrage Threadbare (2011) a été projeté récemment à Philadelphie et à New York. Ses poésies ont été publiées dans Nashwaak Review, Other Voices, et sur la radio CBC, alors qu’on retrouve aussi ses écrits sur le transgenre dans Women’s Studies Quarterly, English Studies in Canada, The Routledge Queer Studies Reader, et ailleurs. Lucas a fondé la troupe Alberta Beef Drag King à Edmonton, et a donné plus de 50 performances de poésie à travers le Canada. Lucas a terminé son doctorat en English and Film Studies en 2011.


NANCY ANNE MCPHEE
Installation

Je vous propose un ouvrage illustré sous le format d’une encyclopédie intitulée Encyclopedia of Depth and Gender . Cette oeuvre est une variante de l’installation artistique Library of Depth and Gender, qui a été exposée à la Galerie FOFA, à Montréal, et qui sera présentée à la Canadian Gay and Lesbian Archives Gallery, à Toronto, à l’automne 2012. Le texte est composé de définitions de style encyclopédique détaillées dans des articles de style poétique comme Bodies, Books, Michel Foucault, Silk.

Prises dans leur ensemble, elles décrivent le corps amorphe, abject et queer, et les systèmes de classification et de définition qui tentent de définir et de limiter ces corps. Sur la page de couverture, on trouve un portrait de mon personnage drag Cosimo – un nom qui signifie beauté, ordre et harmonie. Utilisant le modèle de la carte de visite, cette image contient des éléments qui décrivent le rapport entre le naturel et l’invention du soi , et intègre la machine à coudre qui a conçu le costume qui devient l’enveloppe du genre en mouvement. L’image présente le corps du drag tout en dépeignant simultanément sa construction.


JAMIE Q
What Makes an Object Queer?
Installation

Bien qu’artiste queer, Jamie Q pratique généralement de l’art qui se situe entre l’abstraction et la représentation : des objets ou des peintures qui ne font pas référence explicitement à un contenu queer. Jamie Q a commencé à se demander si ces objets artistiques étaient en quelque sorte queer même s’ils n’étaient pas “à propos” de ce qui est queer, de manière intentionnelle. Tirant son inspiration de Queer Phenomenology de Sara Ahmed, Jamie Q a créé un livre de sérigraphies en huit couleurs basé sur la question Qu’est ce qui fait qu’un objet est queer ? Cette édition limitée du livre de l’artiste propose quelques critères des objets queer, accompagnés d’illustrations qui rappellent son travail sculptural.


ELOISA AQUINO

Installation

Depuis 2009, Eloisa Aquino a travaillé sur des petits récits illustrés à propos de femmes homosexuelles réputées qui s’identifient fortement comme masculines à travers l’habillement et l’attitude. Ce sont des femmes qui ont acquis une notoriété à travers leurs carrières et leur activisme, et qui sont ausi représentantes de leur période historique riche, tout en étant, dans le même temps, des icones contre l’hétéronormativité.

Issue de la série The Life and Times of Butch Dykes, la biographie de Gladys Bentley est illustrée. C’est une chanteuse de jazz noire au cours de la Renaissance d’Harlem, dans les années 20 à New York – période de l’histoire où la culture noire a émergé comme une force majeure dans la musique, la littérature, et l’art de la performance. La vie de Bentley est paradigmatique de son temps dans la mesure où son essor et son déclin reflétaient la période libérale de la vie urbaine des années 20 et le conservatisme subséquent de l’ère MacCarthy.